L’émerveillement: ne rien tenir pour acquis

Catherine L'Ecuyer, publié au magazine La Petite Fabrique Quand nous marchons dans la rue et que nous baissons les yeux pour admirer ces belles frimousses dont la tête est trois fois trop grosse pour leur corps, comme le disait Chesterton, nous devrions toujours nous souvenir que dans chacune de ces têtes, il y a un … Lire la suite L’émerveillement: ne rien tenir pour acquis